La relation cheveux-femmes noires est une relation Amour-Haine

5. Articles

La relation cheveux-femmes noires est une relation Amour-Haine. Interview de Bilguissa Diallo, créatrice de Leydi Beauty www.nappyqueen.com

1ère partie de l’interview

Raconte-nous ton projet d’entrepreneuse…

L’aventure Leydi Beauty est partie d’une conjonction de facteurs. Je suis une curieuse insatiable, qui a souvent été frustrée au cours de sa carrière par le manque d’opportunité d’évolution professionnelle – lorsqu’on est en salariat stable dans l’édition, comme c’était mon cas – ou par le manque de stabilité et de contrôle de sa carrière lorsqu’on est journaliste, profession que j’ai embrassée avec passion par la suite, puisque c’était un rêve d’enfant.

Par ailleurs, depuis mes 29 ans, j’avais l’envie de monter une entreprise, naturellement dans le domaine éditorial puisque c’était mon domaine d’expertise. J’avais travaillé sur plusieurs idées, assez pour me rendre compte de la complexité du financement de ces projets, sans parler de l’impossibilité de prévoir l’accueil des produits en question. Donc arrivée à 35 ans, je savais que le salariat ne me convenait pas et que l’instabilité non plus !

Sur un plan tout autre et bien plus personnel, je pensais depuis des années à stopper la pratique du défrisage, qui me pesait par son côté systématique et par les dangers qu’elle comporte. Aussi en entreprenant ce parcours capillaire, j’ai découvert l’univers de la cosmétique naturelle par lequel j’ai été happée, et c’est la conjonction de tous ces facteurs qui a donné naissance à Leydi Beauty, mon entreprise de cosmétique (capillaire pour le moment), naturelle par choix éthique.

Comment as-tu identifié la demande?

En parcourant les blogs et sites, pour recueillir les informations qui allaient me permettre d’entretenir mes cheveux sainement, j’ai réalisé à quel point cette demande était croissante et inassouvie. Il y a bien les marques américaines qui occupaient ce créneau depuis environ 6 ans, mais elles étaient chères et peu distribuée, presque exclusivement sur internet. C’est de là que j’ai imaginé la création d’une marque capillaire naturelle destinée aux porteurs de cheveux bouclés à crépus désireux de les garder en l’état ou à défaut, d’atténuer les effets du défrisage, sainement formulée et made in France.

Le cheveu et la femme noire, toute une histoire?

Oui, c’est une relation d’amour-haine qui s’articule autour de la complexité de la gestion de nos cheveux et de l’histoire récente de la domination des codes de beauté occidentaux. Pour autant, je pense sincèrement que nous sommes les femmes qui avons finalement le plus d’option capillaires qui s’ouvrent à nous, c’est une chance folle de mon point de vue. Mais la méconnaissance de notre cheveu, le rejet dont il fait l’objet (par nous-mêmes en premier lieu et par la société ensuite) conduit à des pratiques qui relèvent de l’auto-dénigrement, voire de l’auto destruction. Je n’ai pas de souci avec le défrisage en soi, je l’ai d’ailleurs pratiqué 20 ans. Le problème en revanche, c’est le fait que la majorité des femmes pensent que leur apparence n’est acceptable que si leur cheveu est raide, donc défrisé ou caché sous une perruque ou un tissage. Ce qui pousse une majorité des femmes noires à en passer systématiquement par ces pratiques, qui se révèlent nocives quoi qu’il arrive (cheveux déstructurés, étouffés et maltraités) et tout cela est mal supportée par plus de la moitié d’entre nous, puisque généralement on en abuse !

Quand on y réfléchit, notre comportement équivaut à un cas de figure où 80% des femmes blanches se feraient des permanentes ou porteraient des perruques afros pour se juger dignes de sortir de chez elles. C’est fou non ?

Bref, ce sont ces constats qui ont généré la naissance de marques telles que la mienne (Nappy Queen). Après tout, nous méritons aussi d’avoir des soins de qualité pour entretenir nos cheveux tels qu’ils sont, à l’état naturel. Le plus surprenant, c’est le temps que nous avons mis à réaliser ça et à créer des marques pour cela.

La suite de l’interview sur:  http://www.totem-world.com/top/bilguissa-diallo-la-relation-cheveux-femmes-noires-est-une-relation-amour-haine/bilguissa-diallo-la-relation-cheveux-femmes-noires-est-une-relation-amour-haine-i.html#s2kYGhILPqoWRzPD.99

Un grand merci à Totem world pour cette interview toujours d’actualité.

L’équipe Nappy Queen