Comment passer des locks aux cheveux naturels ?

2. Conseils

Comment passer des locks aux cheveux naturels ?

Locks, cheveux libres, twists, aujourd’hui de nombreuses solutions s’offrent aux femmes ne souhaitant pas s’adonner à la sempiternelle modification chimique que représentait le défrisage, passage obligé pour toute femme noire pendant très longtemps. Néanmoins, le port du cheveu naturel libre a toujours la réputation de contraindre à un entretien perçu comme lourd pour de nombreuses personnes. La créatrice de la marque Nappy Queen vous livre ses best-practices pour porter simplement sa chevelure naturelle sans contraintes.

Vous portez vos locks depuis très longtemps et pour des raisons qui vous sont propres (lassitude du look, cheveux cassants, volonté de marquer un changement d’étape de vie par un autre look…), peut-être souhaitez-vous repasser par la case cheveux naturels. Mais l’idée d’avoir à nouveau à vous occuper de vos cheveux de façon quotidienne vous effraie à tel point que vous hésitez à couper vos locks pour redécouvrir cette matière douce, mais quelque peu inconnue pour vous qui l’avez disciplinée pendant des années…

Plusieurs éléments devraient vous aider à vous réconcilier avec votre nuage :

D’une part, cela fait plusieurs années que vos cheveux n’ont pas été modifiés chimiquement, ce qui veut dire que vous n’aurez pas à passer par la phase ingrate de la transition. Autrement dit celle qui se caractérise par la réaction étrange de votre chevelure, aux textures variées, éternellement sèche malgré tous vos efforts d’hydratation et d’entretien.

Vous qui avez refusé le diktat du raide depuis longtemps, avez redonné à votre chevelure ses réflexes naturels d’auto-hydratation, d’autant plus que vos locks ne tolérant pas les crèmes, vous n’avez pas saturé votre fibre capillaire de laits et beurre, l’habituant ainsi à devoir pouvoir quasi seule à sa propre hydratation.

Aussi lorsque vous couperez vos locks, vous retrouverez une texture capillaire saine, habituée à une pousse stimulée par le poids de vos locks, un cuir chevelu générant seul ses procédés d’hydratation naturelle. Ainsi vous constaterez étonnamment que vos boucles sont douces, s’hydratant facilement, réagissant probablement très bien à leur nouvelle liberté.
Lors de ce Big Chop, vous passerez donc de longue chevelure nécessitant peu d’entretien à courte chevelure bouclée libre. Si votre crainte est de crouler sous les produits, sachez que comme vos cheveux sont courts, vous n’aurez que peu de gestes à accomplir pour qu’ils aillent bien :

  • Les hydrater tous les matins au moyen d’une crème ou d’un lait, idéalement complété d’une huile pure ou d’un sérum pour sceller l’hydratation.
  • Mettre un foulard en soie le soir (ou encore dormir sur une taie d’oreiller de cette matière)
  • Et lorsque votre chevelure aura poussé, vous pourrez anticiper votre coiffure du lendemain en effectuant 4 à 6 grosses tresses ou twist avant de dormir

Prenez le soin de choisir des produits sans silicone (ingrédients terminant par le suffixe -eticone) car ceux-ci étouffent votre chevelure en l’encrassant, sans perturbateur endocrinien (paraben, phénoxyethanol…) pour ne pas mettre en péril votre équilibre hormonal, et sans diluants chimiques (paraffine, petrolatum, huile minerale), ces actifs ne servant à rien.

Pour ce qui est de la routine de nettoyage, quelques gestes demeurent indispensables sur une base hebdomadaire :

  • Il vous faut les laver avec un shampooing qui protège vos boucles en conservant les nutriments naturels qu’émet votre cuir chevelu. Choisissez un shampooing doux avec une base lavante légère afin de vous permettre une fréquence de lavage hebdomadaire, car vos cheveux qui désormais nécessiteront l’application de lait et crèmes, retiendront plus la poussière que vos locks. Il sera donc important de les nettoyer régulièrement. Une fois par mois, vous pouvez également utiliser un shampooing clarifiant qui nettoiera de manière plus profonde votre fibre capillaire et votre cuir chevelu, en particulier si vous pratiquez un sport et que votre cuir chevelu produit beaucoup de sébum.
  • L’étape du démêlage est ensuite cruciale pour faciliter l’entretien quotidien qui suivra. Vous avez le choix entre les conditioners ou après-shampooing à rincer ou non, ils sont généralement à laisser poser cinq minutes. Par ailleurs les masques démêlants plus lourds au niveau de leur constitution, sont à poser plus longtemps. En plus du démêlage, ils vous apporteront des nutriments qui compenseront les agressions que vous subissez à cause du climat, notamment en région tempérée. Vous devrez donc rincer après une pause de vingt minutes minimum, effectuée idéalement sous casque vapeur ou bonnet chauffant pour une meilleure pénétration du produit.

L’idéal est d’alterner d’une semaine sur l’autre un conditioner qui démêle simplement, avec un masque protéiné ou kératiné pour booster vos cheveux.

Veillez bien à choisir des marques qui n’utilisent pas de sulfate agressif (Sodium Lauryl ou Laureth Sulfate), ni de silicone.

En respectant ces quatre étapes simples de routine, vous n’aurez aucune difficulté à entretenir correctement vos boucles libres. C’est à peine plus que ce que vous avez à faire avec des locks, cinq à dix minutes quotidiennes d’application de lait ou crème capillaire et trente minutes de shampooing hebdomadaire.

Entretenir ceux des enfants

Autre hypothèse, l’entretien du cheveu naturel ne vous concerne pas vous, mais votre enfant. C’est encore plus simple. La jeune chevelure de vos bambins étant saine parce que toute neuve, il faut prendre les bonnes habitudes tôt afin de ne pas inspirer à vos enfants la crainte de l’entretien de leurs cheveux :

  • Choisir un shampooing démêlant qui ne pique pas les yeux et respecte les mêmes règles sanitaires que vos produits adultes (produits naturels, sans sulfates agressifs, silicones ou perturbateurs endocriniens)
  • Démêler scrupuleusement les cheveux de votre enfant pendant le shampooing, afin de ne pas avoir à le faire dans la semaine lors du coiffage. Pour cela choisir un peigne à dents larges qu’on appliquera pendant que l’enfant a le produit démêlant sur la tête (qu’il s’agisse du shampooing démêlant ou d’un conditionner)
  • Hydrater au quotidien les cheveux de l’enfant, soit le soir au coucher si on les tresse à ce moment, soit le matin au moment du coiffage, au moyen d’un lait ou d’un beurre (en prenant soin de ne pas trop alourdir la fibre capillaire de l’enfant avec des produits bruts comme le beurre de karité qui peuvent finir par assécher le cheveu si utilisé pur)

D’autres précautions sont à prendre avec les cheveux de nos petits :

  • Ne pas abuser de la pratique du tressage, qui bien qu’étant confortable pour notre rythme de vie effréné, peut avoir des conséquences mauvaises sur les cheveux de l’enfant, en particulier si elles sont fines. La traction opérée sur le cheveu peut provoquer sa chute, surtout si le rajout fixé sur la tresse est lourd par rapport au nombre de cheveux utilisés pour fixer le rajout.
  • Ne pas chercher à tout prix à ce que le peigne glisse dans la chevelure, car une chevelure crépue ou frisée aura toujours un nœud quelque part. Si lorsque vous passez votre main dans les boucles vous ne trouvez pas de nœuds, arrêtez de lutter et de chercher immanquablement le nœud de trop… laissez tranquille votre enfant ! Mieux vaut un petit nœud invisible sur un enfant serein, qu’une chevelure démêlée sur un enfant stressé. Le coiffage ne doit pas devenir un moment de tension pour l’enfant mais plutôt un rendez-vous quotidien dont il sort embelli et ravi.

Conseils beauté

La pression opérée par l’image dominante d’une belle femme blanche avec des cheveux qui tombe sur les épaules, a opéré beaucoup de dégâts sur l’estime que les femmes noires ont d’elles-mêmes. Par conséquent, certaines tentent frénétiquement de discipliner les cheveux qui ont tendance à se tenir à l’horizontal ou à ne pas consentir à adopter la forme qu’on veut leur donner. C’est un combat qui est vain, il faut accepter la nature de nos cheveux et apprendre à les trouver beaux tels qu’ils sont. Ainsi pour les petits comme pour les grands, il est un élément qui réconcilie tout le monde avec ses boucles : l’accessoirisation. Pour apprendre à aimer cette texture frisée-crépue, rien de tel que les accessoires pour l’agrémenter et s’habituer à son aspect. Pinces, nœuds larges qui maintiennent tout notre volume, barrettes, cauris, toutes ces astuces permettent d’orner notre beau nuage et de nous faire progresser dans l’acceptation de son aspect.

Le secret de la beauté au naturel réside davantage dans le changement de regard et l’acceptation de soi, menant à l’amour de soi, que dans une recette miracle ou un entretien forcené de ses cheveux. Quelques gestes d’entretien quotidien de cinq minutes, un shampooing hebdo en deux étapes et l’accessoirisation sont les éléments qui vous aideront à porter vos cheveux libres au naturel sans regretter votre défrisage ou vos locks. Pour plus d’info sur les produits qui vous permettront cela, rendez-vous sur notre site web : www.nappyqueen.com.

A bientôt,

L’équipe Nappy Queen